Home / A la une / L'UE ne serait pas! L'oncle Sam brandit des tarifs allant jusqu'à 100% sur la taxe sur les services numériques en France • Technologik

L'UE ne serait pas! L'oncle Sam brandit des tarifs allant jusqu'à 100% sur la taxe sur les services numériques en France • Technologik

Le spectre des entrepôts remplis de fromage, de champagne et de sacs à main plane sur quiconque remportera les élections générales de décembre au Royaume-Uni en tant que Taxe britannique sur les services numériques entre en vigueur contre les géants américains du numérique en avril 2020.

Les marchandises font partie des exportations françaises citées par le représentant américain au commerce (USTR) (PDF) en tant que cibles potentielles pour les tarifs en réponse à Taxe sur les services numériques (DST) française de 3%.

le USTR a réclamé la taxe, qui vise les entreprises «du numérique ayant un chiffre d'affaires supérieur à 750 millions d'euros» – constitue une discrimination à l'encontre des entreprises américaines. L'USTR propose des "droits additionnels pouvant atteindre 100% sur certains produits français", d'une valeur commerciale approximative de 2,4 milliards de dollars.

USTR a fait référence à la taxe dans le rapport sous son surnom français "taxe GAFA" (qui signifie Google, Apple, Facebook et Amazon).

Les quatre géants américains de la technologie, dont la capitalisation boursière combinée est d’environ 4 000 milliards de dollars, sont également la cible des coureurs britanniques.

Jeremy Corbyn, chef du Parti travailliste de l’opposition, sous le choc des opérateurs britanniques le mois dernier a promis de payer pour le haut débit financé par l'État avec une taxe sur la taxe sur les multinationales, y compris les géants de la technologie – bien qu'il n'ait pas précisé si le plan incluait la DST britannique.

L’expérience française est un avertissement alors que le Royaume-Uni cherche à se retirer de l’Union européenne et à conclure des accords commerciaux mondiaux, y compris avec les États-Unis.

Liberté

Nous avons les meilleures guerres commerciales: les États-Unis enquêtent sur un plan fiscal français pour la technologie, craignant qu'ils ne ciblent injustement le business américain

LIRE LA SUITE

Pour sa part, le gouvernement français a promis à l'Union européenne d'exercer des représailles de sa part si les États-Unis donnaient suite à leurs propositions tarifaires. S'adressant à la radio commerciale française Radio Classique ce matin, le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, a déclaré que la réponse américaine n'était "pas digne d'un allié".

Les États-Unis proposent également des droits de douane sur les produits français, notamment la porcelaine, la porcelaine, le savon et les cosmétiques, ainsi qu'une longue liste de fromages, dont le roquefort.

L'USTR sollicite des commentaires sur ses propositions et prévoit d'organiser une audience publique le 7 janvier 2020 pour prendre une décision.

Le président américain Donald Trump est à Londres cette semaine pour le sommet de l'OTAN, tout comme le président français Emmanuel Macron. ®

Source

About admin

Check Also

Microsoft laisse enfin la plate-forme mourir • Le Registre

Chers bien-aimés, nous sommes réunis ici aujourd'hui pour rendre un dernier hommage à la dernière …

Laisser un commentaire