Google met à jour ses conditions de service dans un langage simple après examen de l’UE

essaie de s’assurer que les gens sachent exactement à quoi ils s’inscrivent lorsqu’ils utilisent ses services en ligne, bien que cela signifie toujours lire un long document.

La société a mis à jour ses conditions de service jeudi sa plus grande mise à jour du contrat d’utilisation générale depuis 2012 en réponse à une paire d’ordonnances judiciaires en Europe.

a mis à jour ses politiques et peaufiné ce qui est et ce qui n’est pas autorisé sur ses sites au cours des deux dernières années alors que l’examen de l’industrie de la technologie s’intensifie aux États-Unis et en Europe.

Google, Facebook, Twitter et d’autres sociétés numériques ont été contraints sous les projecteurs alors que les régulateurs et les clients examinent tout ce que les entreprises savent de leurs utilisateurs et ce qu’elles font de ces informations.

L’année dernière, Facebook a mis à jour ses conditions de service pour clarifier comment il gagne de l’argent à partir des données des utilisateurs.

dit qu’il n’a rien changé d’important dans le document, mais a plutôt utilisé un langage simple pour décrire qui peut utiliser ses produits et ce que vous pouvez publier en ligne.

“D’une manière générale, nous vous donnons la permission d’utiliser nos services si vous acceptez de suivre ces conditions, qui reflètent le fonctionnement de Google et comment nous gagnons de l’argent”, indique le document.

Le document est maintenant d’environ 2000 mots plus long qu’auparavant, en partie parce que Google a inclus une liste de définitions et l’a étendue pour couvrir Google Drive et Chrome. Les nouveaux termes entrent en vigueur en mars.

La politique de confidentialité de Google est distincte et a été considérablement mise à jour en 2018 après que l’Europe a promulgué des lois de confidentialité de grande envergure.

La société a également mis à jour séparément sa page “À propos de Google” pour expliquer comment elle gagne de l’argent en vendant des publicités, souvent informée par la grande quantité d’informations sur les clients qu’elle recueille.

Alors que la Grande-Bretagne s’apprête à quitter l’Union européenne, Google a également annoncé qu’elle changeait le fournisseur de services pour les clients britanniques de celui basé en Irlande vers son principal fournisseur américain. La société affirme qu’elle ne changera pas la façon dont les données des clients britanniques sont protégées ou utilisées.



Source

A propos admin

Découvrez également

Les Honor View 30 Pro et 9X Pro sont là: résoudre le problème de Google

Huawei n’a pas la tâche facile: l’enthousiasme pour les nouveaux produits que la société lance …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *