Le chômage augmentera pour la première fois depuis 2013 avant un rebond de l'actif record

Tous les déséquilibres générés par le marché du travail espagnol ont la même lecture finale et c’est l’impact présumé qu’ils peuvent avoir sur le le chômage. En ce sens, les nouvelles en provenance de différentes organisations ne sont pas très prometteuses, à tel point qu'elles suggèrent une changement de tendance depuis le début de la reprise Crise économique.

À cet égard, de BBVA Research Ils soulignent qu'au troisième trimestre de l'année, le taux de chômage pourrait augmenter de 0,3% par rapport aux trois mois précédents, ce qui représenterait la première augmentation trimestrielle du chômage depuis le deuxième trimestre de 2013.

Dans cette analyse, préparée par l’entité bancaire, le symptôme du ralentissement déjà tangible est également diagnostiqué avec les derniers chiffres de l’emploi. Ainsi, BBVA se souvient que le nombre d’affiliations à la Sécurité sociale 20 000 personnes en juillet, soit 10 000 de moins que le même mois l’année dernière, il convient d’ajouter que "les informations connues à ce jour suggèrent que cette perte de traction pourrait être prolongée dans le temps" et par conséquent, clôturez le trimestre avec une augmentation de 0,5%, soit un dixième de moins que la période précédente.

Pour sa part, le chômage enregistré il aurait augmenté de 5 000 personnes en juillet (sans effet de calendrier), ce qui, s’il était prolongé, "pourrait entraîner un rebond de 0,3%" du taux de chômage après une réduction de 0,7% de la deuxième trimestre.

C’est la même lecture que le consultant fait Freemarketqui, dans ses prévisions économiques pour 2020, prédit un rebond du taux de chômage de 0,2%, se situant à 14,2% à la fin de l’année prochaine, contre 14% prévus pour la fin de cette année.

Plus de demande d'emploi

L’augmentation de la population active – celle des personnes en âge de travailler recherchant activement un emploi – a été l’une des causes de cette perte de vitesse sur le marché du travail. Un argument qui a récemment été utilisé par le ministre de l'Economie par intérim, Nadia Calviño, dans l'explication de la situation économique du pays, réalisée lors de l'avant dernier conseil des ministres, avant les vacances d'été.

Quelque chose de vrai si vous prenez en compte les données de l'INE où il est observé que le population active Il a connu une augmentation de 210 200 personnes au deuxième trimestre de cette année, la plus forte entre les mois d’avril et juin des sept dernières années, et s’élève à 23 035 500 personnes. Le nombre d'hommes s'élève à 114 800 et celui des femmes à 95 400.

En ce sens, le taux d'activité a augmenté de 39 centièmes, pour atteindre 58,74% au deuxième trimestre de cette année. Par sexe, celle des hommes augmente de 43 centièmes et s'élève à 64,4% et celle des femmes de 35 centièmes à 53,3%.

Cela implique un élément de pression à la hausse sur le taux de chômage, car pendant la même période, on assiste à un ralentissement de la création d'emplois, alors que de plus en plus de personnes atteignent l'âge de travailler et entrent dans la vie active. recherche d'emploiet cet être chômeur mais non en recherche active d'emploi, arrive à demander un travail.

Source

A propos admin

Découvrez également

Le bureau du procureur d'Agrigente ordonne la saisie du «bras ouvert» et le débarquement d'immigrants en Italie

Le bureau du procureur d'Agrigente a ordonné la saisie provisoire des «Bras ouverts» et le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *